Films Horreur

Ghostland : Avis et spoilers

Suite au décès de sa tante, Pauline (Mylène Farmer) et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure; s’en suit un combat, ou Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout changer du tout au tout la vie de chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque.
Tandis que Beth devient une auteur renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Des évènements étranges vont alors commencer à se produire…

Mon avis sur Ghostland

Non, il ne s’agit pas d’Annabelle en arrière plan.

Que dire de Ghostland, si ce n’est qu’il ne m’a pas laissé indifférent? L’histoire est très bien amenée, les deux meurtriers font froid dans le dos: le premier – le cerveau à première vue – est une sorte de grande tige habillé en femme; le second est pour sa part un gros bêta, visiblement très travaillé par ses hormones – il est porté sur la chose, m’voyez. J’étais également agréablement surpris par le jeu d’actrice de Mylène Farmer, qui ne dénote pas avec le reste du casting – Crystal Reed, Anastasia Phillips, qui est pour moi de bonne facture.

Là ou Philippe Laugier a fait très fort, c’est au niveau de la construction du twist – le renversement de situation dans le scénario. Mais qu’est-ce qui a donc bien pu se passer ?

Spoilers sur Ghostland

Petit cache-cache version hardcore.

Pauline et ses enfants n’ont jamais réussi à vaincre les deux meurtriers

Et si je vous disais qu’en réalité, Pauline et ses enfants n’ont jamais réussi à vaincre les deux meurtriers, ce fameux soir où elles ont pris possession de leur maison ? 

Beth s’est enfermée dans son imagination pour se protéger de la réalité

Et si j’en rajoutais, en vous disant que Beth, de nature très discrète, s’est enfermée dans son imagination pour se protéger du mal que ses ravisseurs lui faisaient subir, à elle et à sa soeur?

Les cris que Beth entend sont des appels de Vera pour lui remettre les pieds sur terre!

D’ailleurs Vera, parlons en! En réalité, elle n’était pas déprimée, ou suicidaire, comme on pouvait le penser. Les cris que Beth percevait dans sa réalité alternative étaient en réalité des appels de Vera pour lui remettre les pieds sur terre, et ainsi essayer de s’enfuir!

Malgré tout, tout est bien qui finira bien avec ces deux demoiselles, qui parviendront à se défaire des deux malfaiteurs, et à s’enfuir, après une longue période de captivité! Ouf!

Leave A Comment